Une position à l’opposé de celle de Patrick Muyaya, élu de Kinshasa. « Nous ne pouvons pas aller aux élections sans loi électorale [modifiée], sans celle sur la répartition des sièges, sans budget. Si nous tous décidons de suivre la voie de Martin Fayulu, on peut tout simplement oublier la tenue des élections », estime ce membre du Parti lumumbiste unifié (Palu), formation politique alliée de la Majorité présidentielle (MP).

http://www.jeuneafrique.com/474811/politique/elections-en-rdc-le-president-de-lassemblee-nationale-presse-ceni-et-cnsa-de-fixer-le-calendrier/

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>