Retrouvez mon interview du 29/10/2017 pour TopcongoFM

Rajeunir les méthodes et non forcément la classe politique

Député le plus jeune de l’Assemblée nationale, Patrick Muyaya reconnaît qu’en « 5 ans, le bilan (de l’assemblée nationale) n’a pas été reluisant sur tous les plans« .

Il révèle quand-même que « sur le plan législatif, 122 lois ont été adoptées. Pratiquement le double de la législature passée ».

Mais déplore que « nous n’ayons pas su sanctionner des mandataires et des ministres qui se sont mal comportés dans la gestion du pays ».

Pour lui, cela est dû à « notre système politique » où « l’Assemblée nationale est mère du gouvernement, qui est comme une cellule technique du groupe parlementaire majoritaire à l’Assemblée nationale ».

Mais cela ne fait pas, selon Patrick Muyaya, de « l’Assemblée nationale, la complice de tout ce qui se passe au pays ».

Renouvellement de la classe politique 

Président du Réseau des jeunes parlementaires, l’élu du district de la Funa (Kinshasa) se dit « fier d’appartenir au PALU, le parti le plus vieux du pays ».

Élu député national à l’âge de 29 ans, il affirme: « quand j’étais élu, j’ai voulu changer le monde ».

Mais après un premier mandat, qu’il « considère comme une initiation à la vraie vie politique », il indique, « une chose est de rêver et une autre est d’arriver au pouvoir et de se rendre compte de l’ampleur de défis »….

Si vous souhaitez aller plus loin :

Retrouvez l’interview complète  ici

ou bien le podcast de l’émission ici

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>