Le 30 juin est une date historique dans l’histoire de la RDC.
Bien que célébrée cette année sans rituel officiel j’ai tenu à communier avec les jeunes de la Commune de Bandalungwa réunis au sein de l’Asbl Casablanca.
À travers une marche de santé qui a fait le tour de la commune. La marche a été clôturé autour d’un échange autour des acquis de cette indépendance. Le lien a été directement fait avec le processus électoral en cours qui connaît des balbutiements dû au climat tendu au sein de la classe politique. Les nations se construisent sur base des contradictions. Les difficultés actuelles sont à ranger dans ce cadre. C’est ce qui nous permet de renforcer notre sentiment commun à l’appartenance d’une nation que nous voulons démocratique.
L’enrôlement constitue le point de départ du changement tant voulu et souhaité. Il est important que les jeunes s’enrôlent et s’approprient le processus.
Rendez-vous a été pris pour une meilleure structuration de l’asbl et pour des actions futures.
C’est toujours avec le même esprit que je suis allé communier et procéder au lancement de l’association Solidarité Bandal, un autre regroupement lancé à l’initiative du club “les pétroliers”. Même message :  invitation à l’enrôlement et appropriation du processus électoral. La difficile situation sociale nous impose de cultiver un esprit d’entraide. Il est important que chacun de nous puisse faire preuve d’engagement en faveur de l’autre pour le bien être collectif.

Patrick Muyaya et la jeunesse de Bandal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.